nl fr en

EN COULISSES, NOUS SOMMES PRÊTS

Lettre de Guy Cassiers

Cher spectateur, chère spectatrice,

En mars 2020, personne ne pouvait imaginer qu’aujourd’hui, presque un an plus tard, nous connaîtrions encore les mêmes circonstances difficiles. Hélas, telle est pourtant notre réalité. On dirait que le temps s’est figé. Que nous avons perdu une année. Néanmoins, nous ne perdons pas espoir ! Nous ne l’avons pas perdu au cours de l’année écoulée. Nous n’allons pas le perdre à présent.

Le coronavirus a su s’imposer comme notre seule réalité. Non seulement la réalité actuelle, mais celle de demain aussi. Les chiffres concernant le coronavirus déterminent notre perception de la réalité : les nouveaux cas de contamination, les hospitalisations, les décès, les vaccinations… Les fluctuations des chiffres nous font osciller entre espoir et désespoir.

Même notre imaginaire semble avoir perdu sa vitalité ; tout ce qu’il nous en reste est un éventail de différents degrés de fantaisie apocalyptique. Peut-être encore trois mois, six mois, un an… La dure réalité est indéniable, mais il est impératif que nous maintenions nos imaginaires tournés vers l’avenir, vers les potentialités pas encore réalisées.

Tout comme vous, nous attendons le moment où les théâtres pourront rouvrir leurs portes, ces lieux qui transforment nos confusions et nos attentes, nos peurs et nos désirs en images. Des lieux où l’on se réunit en groupe, où l’on ne se sent pas seul. C’est aussi pour cela que les théâtres sont tellement importants.

Même si au cours de l’année écoulée, la Toneelhuis a été nettement moins visible que nous ne l’aurions souhaité, nous ne sommes pas restés les bras ballants. Notre imagination ne s’est pas confinée, elle ne s’est pas laissé abattre ni affaiblir. L’ensemble de notre équipe a travaillé d’arrache-pied, dans des conditions de sécurité sanitaire scrupuleusement respectées, bien que pas toujours évidentes. Depuis le début de la crise sanitaire, l’un des points de départ les plus importants de la Toneelhuis a consisté à tenter d’achever toutes nos propres productions et de les présenter au public autant que faire se peut. Jusqu’à présent, nous sommes parvenus à accomplir cette mission.

Les productions Gekken & Specialisten de Timeau de Keyser, Wachten op Godot d’Olympique Dramatique et Antigone in Molenbeek + Tiresias de moi-même ont été créées cet automne. Le spectacle The Sheep Song de FC Bergman est également fin prêt. Benjamin Verdonck poursuit sa tournée mondiale autour d’Anvers avec Wereldtournee in Antwerpen. Entre-temps, Lisaboa Houbrechts travaille à son spectacle I Silenti et Mokhallad Rasem répète avec Kuno Bakker leur nouvelle création, Homemade. D’ici quelques semaines, j’entame moi-même les répétitions d’April de Willem de Wolf. Voilà donc beaucoup d’imagination qui vous attend !

Mais nous allons encore devoir faire preuve de patience quelque temps. La Toneelhuis se voit contrainte de maintenir ses portes fermées au public au moins jusqu’au 30 avril prochain. Toutes les représentations prévues avant cette date seront donc reportées ou annulées. Nous rouvrirons la billetterie dès que les théâtres auront reçu le feu vert pour reprendre leurs activités. Suivez notre site internet et nos pages sur les réseaux sociaux pour toutes les mises à jour.

N’en doutez pas un seul instant : notre imaginaire travaille à plein régime. En coulisses, nous sommes prêts. Nous attendons avec impatience que vous puissiez reprendre place dans la salle. Alors le rideau se lèvera et nous vivrons à nouveau ensemble l’expérience du théâtre.

Prenez bien soin de vous entre-temps, portez-vous bien et soyez remercié·e·s de votre patience.

Vous nous manquez !

Bien cordialement,

Guy Cassiers

 

Voici les (nouvelles) dates de première de nos productions prévues à la Toneelhuis :

Des productions également intéressantes:

I Silenti Théâtre 19 avril 2021 au 30 juin 2021

I Silenti

Lisaboa Houbrechts / Fabrizio Cassol / Tcha Limberger / Théâtre de Namur / Toneelhuis